Réunion du 13 février 2015 Villa Noailles (Cannes)

Accueil par José Cucurullo, directeur des Médiathèques de Cannes

Accueil par José Cucurullo, directeur des Médiathèques de Cannes

Présentation du pôle Creamed par Nicolas Pélissier à José Cucurullo

Présentation du pôle Creamed par Nicolas Pélissier à José Cucurullo

compte-rendu de la réunion du 13 février 2015 (fichier téléchargeable par simple clic)

POLE CREAMED : Réunion du vendredi 13 février 2015

Médiathèque Noailles, 10h-17h.

 Présents : Paul Rasse, Asma Belhacine, Iva Djurdjevic, Christian Gerini, Marcin Sobieszsczanski, Bruno Girard, Valentina Tirloni, Franck Renucci, Véronique Pillet, Nicolas Pélissier, Linda Idjeraoui-Ravez, Franck Debos, Regiany Barros, Christine Morzone, Philippe Bellissent.

Excusés : Céline Lacroix, Sophie Raimond, Bruno Cailler, Lucia Granget. Nicolas Oliveri, Alexandre Eyries, Ivan Ivanov.

Accueil : José Cucurullo, directeur des Médiathèques de Cannes qui nous a présenté l’activité des médiathèques de Cannes et replacé le lieu où se déroule la réunion dans son contexte historique.

 Intervention n° 1 Hervé Zenouda

Hervé Zenouda a présenté des éléments de son travail de préparation de son HDR sous le titre :

Pour une science de l’information et de la communication musicale

Il questionne la place de la création en S.I.C. :

  • Rapport entre SIC et sciences de l’art (à l’heure de la communication)
  • Spécificités et apports des SIC pour l’analyse d’un fait musical contemporain
  • critique de l’opposition musicologie (approche interne) et sociologie de la culture (approche externe)
  • Médiation comme création
  • Ancrage dans la pragmatique, notion de contexte
  • Itinéraire d’une recherche d’un modèle du code (communiquer, c’est coder et décoder des messages) vers un mode inférentiel (communiquer, c’est produire et interpréter des indices)

Il analyse le fait musical à l’ère numérique :

  • Nouvelles relations images/sons,
  • Fichier numérique comme doc communicationnel,
  • Transformation des industries culturelles par le numérique,
  • Fragmentation des publics,
  • Effets esthétiques de nouveaux modèles économiques,
  • Plasticité et hybridations de concepts esthétiques.

IL étudie également :

  • La multi–modalité liée à l’enchâssement des différents médias,
  • Les boucles de rétroactions entre l’artiste et le public (dynamique de co-construction),
  • La question du coût cognitif (simplicité/complexité).

La médiation comme création et la dynamique de l’hybridation.

Intervention n°2 : Christian Gerini

Christian Gerini communique sur ses travaux récents concernant la numérisation et l’exploitation de documents anciens en introduisant son sujet par la numérisation de documents anciens mathématiques (serveur NUMDAM)

Patrimoine Scientifique : journaux, archives, annales

  • Sociologie des mathématiques
  • Philosophie des mathématiques
  • Remettre du sens, décloisonner des disciplines

ANR « les sources du savoir mathématique au début du 20ème siècle », 2008-2012

Méthode et histoire : quelles histoires font les historiens des sciences et des technologies ?

Patrimoine « généraliste »

  • Presse, ouvrages
  • Travaux sur les journaux grand public 1900-1911 sur Poincaré
  • Espace savant versus espace public
  • Travail d’historien de la presse doit appartenir aux SIC

Patrimoine culturel/arts

Messages du street art : de la rue au musée

Intervention 3 : Valentina Tirloni

Valentina Tirloni communique sur l’avancement de ses travaux actuels autour des questions de symbolique et d’imaginaire autant que de technologie.

  • Deux facettes de l’agir et de l’être
  • La question de l’imaginaire symbolique : ce que les machines ne peuvent pas dire, la question de la poïésis,
  • Comment les NTIC vont avoir un impact sur la vie de l’homme (notamment en termes de politique, avec la participation)
  • Question de dignité : les dispositifs technologiques dans la question de dignité
  • Notion de limite humaine et technique : notions absolues et relatives (psycho-sociales, techniques)
  • Notion de transcendance : ouvrir au maximum les frontières entre naturel et artificiel
  • Importance de la distinction technique et technologique
  • Le transhumanisme comme une croyance

1ères conclusions

  • Aspect rationaliste du mouvement (amélioration des conditions de vie, nouvelles possibilités),
  • Divulgation scientifique à visée prosélyte,
  • Le transhumanisme ne raisonne pas en terme d’espèce mais d’individu (notamment en ce qui concerne l’éternité),
  • Les NTIC vont susciter des appétits de domination avec le consentement des usagers (la servitude volontaire).
  • Le consentement à la domination
  • Le bio-pouvoir : contrôle de l’individu.

Intervenant n°4 Marcin Sobieszczanski

Moore (fondateur de la société Intel) vs Wirth

Conjectures de Moore : doublement de la puissance des performances des appareils informatiques, contrebalancées selon Wirth par une loi antithétique : les gains objectifs sont annulés par l’augmentation des besoins en puissance du software.

A quoi est affectée la puissance de nos ordinateurs ?

Intervention n°5 : Christine Morzone et Véronique Pillet

  • État d’avancement du projet de programme pour l’Éco-Vallée : rendez-vous avec les décideurs concernés, avenants au projet, budgets répartis sur deux ans ;
  • Attente d’un feu vert pour le financement.

Projets

Paul Rasse informe de contacts pris à l’IMREDD et pour effectuer à l’IMREDD une étude sur les usages et la perception d’un dispositif pour le compte de Veolia, et à Polytech (Sophia Antipolis) pour développer une équipe dédiée au champ de recherche des usages des NTIC.

Il est décidé de faire appel dans un premier temps aux chercheurs qui ont déjà réalisé des travaux sur le sujet pour épauler d’autres chercheurs qui pourraient être intéressés, afin de constituer une équipe dédiée.

Les prochaines réunions sont fixées dans le même lieu :

le 10 avril et le 12 juin prochains.