Séminaire IRSIC – Extension du domaine du journalisme : tentation identitaire ou exploration de nouvelles frontières ?

organisé par l’axe 2
vendredi 16 décembre 2016 à 13h30
ESPE Aix-en-Provence, 2 Avenue Jules Isaac

Conférencier invité : Nicolas Pélissier
Nicolas Pélissier est professeur au département des SIC à l’UFR LASH de l’Université Nice Sophia Antipolis. Chercheur au laboratoire I3M-Nice, il y dirige le master 2 recherche DISTIC et le séminaire doctoral. Co-animateur du réseau de recherche CREAMED, il est l’auteur de travaux portant sur les transformations des organisations médiatiques, du journalisme et des écritures du réel induites par les technologues digitales en réseaux. A ce titre, il a assuré de nombreux enseignements dans plusieurs formations au journalisme professionnel, en France et dans d’autres pays francophones.

Résumé de l’intervention
Cette intervention au séminaire de l’IRSIC sera centrée sur la question des mutations du territoire du journalisme, entendu comme profession mais aussi comme activité sociale et mission d’intérêt général de collecte, traitement et dffusion élargie de l’information d’actalité.
A l’appui d’autres travaux récents, nous constaterons un double phénomène paradoxal : d’une part, un renforcement de la cloture du monde social du journalisme professionnel sous l’effet de la concurrence accrue d’autres organisations et de l’amateurisme de masse sur Ie Web ; d’autre part, une extension de son domaine d’activités à d’autres territoires professionels où se côtoient les figures de l’auteur et du créateur, mais aussi du chercheur, de l’ingénieur et du citoyen.
Nous expliquerons ce paradoxe par le fait que, face à la concurrence de professions connexes et de comportements problématiques de certains de ses membres, le journalisme professionnel réagit en amplifiant un discous déontologique qui tourne en boucle sur lui-même, avec peu d’effet réels. Dans le même temps, aux frontières de la profession, de nouveaux acteurs font éclore des initiatives qui traduisent une tendance à l’hydridation des pratiques journalistiques avec celles d’autres activités sociales, professionnelles et publiques. Ce faisant, le journalisme s’aventure vers de nouvelles frontières, sans s’y être nécessairement préparé.
Au-delà des interrogations sur la formation des professionnels de l’information d’actualité, ce phénomène constitue aussi un défi pour les chercheurs en SIC, tant au niveau épistémologique que méthodologique. Nous montrerons toutefois que les ressources offertes par cette interdiscipline devraient à tout le moins faciliter leur travail de recherche.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *