Séminaire du 25 septembre 2015

Présents : Nicolas Pélissier, Franck Renucci, Paul Rasse, Lucienne Cornu, Linda Idjeraoui-Ravez, Hervé Zénouda, Valentina Tirloni, Maud Pélissier, Philippe Bellissent, Christine Morzone, Véronique Pillet, Ana Sezonov, Michèle Perez.

Invités : Frédéric Gimello-Mesplomb, Professeur des universités, directeur de l’équipe Culture et Communication du Centre Norbert Élias de l’université d’Avignon, délégué scientifique HCERS 71ème section et Isabelle Briançonnet, Maître de conférences membre de l’équipe Culture et Communication du Centre Norbert Élias de l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse.

IMG_7057Le séminaire s’est tenu comme les précédents à la médiathèque Noailles de Cannes.

Il s’est ouvert par un résumé de la réunion du 9 septembre à la Présidence de l’UNS avec la présidente de l’université Nice Sophia Antipolis, Frédérique Vidal, le président de l’université de Toulon, Éric Boutin, le directeur de l’école doctorale n° 509 en SHS « Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées » de l’université de Toulon, Michel Durampart et le directeur du laboratoireI3M de l’université de Nice Sophia Antipolis, Paul Rasse, qui a présenté l’ensemble des configurations envisagées entre les différents laboratoires de la région PACA.

Nous avons eu ensuite le plaisir de recevoir Frédéric Gimello-Mesplomb directeur de l’équipe Culture et Communication du Centre Norbert Élias de l’université d’Avignon, accompagné d’Isabelle Briançonnet, MCF membre de son équipe qui nous ont présenté les activités du Centre Norbert Élias, leurs publications récentes, les projets de leur équipe et leurs champs de recherche personnels.

L’échange a été particulièrement intéressant et fructueux : les questions de recherche de l’équipe Culture et Communication recoupent nombreuses problématiques qui sont au cœur du pôle Creamed, notamment la réception des publics dans la médiation culturelle, tourné vers les arts du spectacle pour Frédéric Gimello-Mesplomb, et dans le cadre du Palais de Versailles, pour Isabelle Briançonnet qui étudie actuellement la réception des publics sino-asiatiques du château de Versailles après avoir étudié celle des populations locales du site d’Angkor.

Des croisements particulièrement enrichissants se sont révélés entre les thèses de doctorats des deux laboratoires entre arts, luxe et mode.

Maud Pélissier (laboratoire I3M, université de Toulon) nous a ensuite présenté la diversité de son parcours qui l’a mené jusqu’au sciences de l’information et de la communication :

  • Docteure en philosophie économique (Greqam)
  • MCF Sciences éco (Jean Monnet)
  • Demande de changement de section disciplinaire
  • MCF SIC, Toulon (2013)
  • Expatriation au Mozambique :
    • Création d’un master de journalisme à Maputo
    • Article sur le journalisme citoyen dans la revue Communication, Technologie et Développement (CTD)

Cette diversité a enrichi son approche de ses différentes thématiques de recherche.

À travers l’exemple de la philosophie économique, elle a mis en avant une convergence des regards que l’économiste et le philosophe portent sur les mêmes objets chacun selon le point de vue qui lui est propre, et nous a accompagné sur le cheminement d’un questionnement théorique qui l’amène à un champ de recherche qu’elle nomme « éthique de la communication » à partir de laquelle elle aspire à construire une philosophie de la communication.

Philippe Bellissent (chercheur associé au laboratoire I3M Nice) a ensuite développé des questions de recherche sur la construction de la légitimité en communication et la légitimité démocratique face à la légitimité d’expert en développant les différentes modalités de légitimité qu’il a cernés : pragmatique, cognitive et morale.

Paul Rasse a souligné l’importance dans cette notion de légitimité, d’isoler ses modalités de construction avec l’exemple du musée : lieu de la culture en train de se faire en légitimant la culture en train de se faire.

Après un déjeuner en bord de mer, nous avons envisagé l’organisation au premier semestre 2016 de deux journées liés à la candidature de la ville de Nice pour le classement de la Promenade des Anglais au patrimoine mondial de l’UNESCO ; où avec Claire Scopsi, Françoise Albertini, Daniel Raichvarg et d’autres collègues spécialistes, nous étudierons les notions d’inscription patrimoniale et de patrimoine culturel immatériel (PCI) liées à ce projet.

Enfin, nous avons travaillé avec nos collègues d’Avignon sur le projet du

1er Colloque international de Cannes

Sur les relations entre création, médiation et communication

(prévu pour novembre 2016)

Entre création, médiation, réception, et communication, les pistes de travail sont nombreuses notamment à partir de l’écriture numérique.

Ce colloque inclurait :

  • une journée d’ouverture réservée au RTRC (Réseau transméditerranéen de recherche en communication) sur « création, communication et diversité culturelle »
  • deux journées CREAMED dans lesquelles prendrait place notamment la valorisation des résultats des deux journées d’études à l’occasion d’une table ronde, mais aussi un atelier spécifique pris en charge par la faculté FJSC de Bucarest dans le cadre du XXIème colloque franco-roumain en SIC (CBFR) et un atelier spécifique sur « Le futur du cinéma à Cannes » co-animé par M. Sobieszczanski et B. Girard (I3M).

Il donnera lieu à un appel à communication pour le numéro 10 de la Revue Française des sciences de l’information et de la communication sur le thème création et communication qui serait publié au printemps 2017.

Rendez-vous le 20 novembre 2015 pour le 5ème séminaire CREAMED.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *